Le coran

Après la mort de Mohamed en 632, ses successeurs, les califes, ressentent le besoin d’effectuer le tri et la réunion des feuillets nazaréens, en les adaptant en plusieurs éditions successives, pour constituer un texte capable de rivaliser avec les textes juifs et chrétiens : le coran. Ils ont établis leur capitale à Damas, en Syrie, et pas à la Mecque, qui n’existe pas encore.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :