Les martyrs

Les martyrs (shahid)

Allah promet le paradis à ceux qui meurent sur le sentier d’Allah, et c’est même la seule certitude de salut : « En vérité, Je ne laisse pas perdre le bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres. Ceux donc qui ont émigré, qui ont été expulsés de leurs demeures, qui ont été persécutés dans Mon chemin, qui ont combattu, qui ont été tués, Je tiendrai certes pour expiées leurs mauvaises actions, et les ferai entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, comme récompense de la part d’Allah. » (3 :195)

Le palestinien Mohammed Ibrahim Madi exhorte ses fidèles en ces termes : « J’ai été ravi quand un enfant m’a dit : « Oh cheik ! j’ai 14 ans, dans 4 ans je vais me faire exploser parmi les ennemis d’Allah, je vais me faire exploser parmi les juifs. »  Je lui ai dit : « Oh, jeune enfant,  qu’Allah t’accorde de mériter Shahada ».

Nous les ferons exploser à Hadara, nous les ferons exploser à Tel-Aviv et Netanya, pour qu’Allah fasse de nous les maîtres de cette racaille. Rien ne les arrêtera, sauf la couleur du sang versé par leur peuple répugnant, rien ne les arrêtera, à moins que nous ne nous fassions exploser en le désirant et en le voulant parmi eux. Nous entrerons à Jérusalem en conquérants, et à Jaffa en conquérants, et à Haïfa en conquérants, et à Ashkelon en conquérants.

Que soit béni celui qui éduque ses fils pour jihad et shahada ! Que soit béni celui qui se livre au jihad pour Allah, que soit béni celui qui fait des raids pour Allah, béni soit celui qui ceint son corps ou celui de ses fils d’une ceinture d’explosifs et est allé  parmi les juifs en criant « Allah akbar » Loué soit Allah, il n’est d’autre dieu qu’Allah et Mohamed est son messager ».

et Ahmad Abdul Razek affirme que : « Le croyant a été créé pour connaître son seigneur, pour réaliser l’islam, pour brandir le drapeau : « il n’y a de dieu qu’Allah » , pour être un shahid ou avoir l’intention d’être un shahid . Si le croyant n’aspire pas au shahada, il mourra comme dans la jahiliya. Nous devons aspirer au shahada et le demander à Allah. Si nous le demandons vraiment à Allah, il nous accordera ses récompenses, même si nous mourons dans notre lit. Allah a semé dans notre jeunesse l’amour du jihad et l’amour du shahada. Notre jeunesse s’est transformée en bombes qui se font exploser parmi eux [les juifs] jour et nuit« .

Et donc, on est habitué que dans les pays musulmans, les « martyrs » soient glorifiés, leurs familles récompensés, financièrement, leurs noms donnés à des rues, des collèges, …. et le politiquement correct a depuis longtemps accepté chez nous cette complaisance,  jusqu’à présent limitée aux seuls « martyrs » antisémites. (voir les racines de cet antisémitisme http://www.debriefing.org/18610.html) Mais lorsque cette limite saute chez nous, et sans réaction des autorités, c’est le signe qu’une transition majeure s’est opérée. Ainsi en octobre 2017, Sonia Nour, collaboratrice de Gilles Poux, maire communiste de La Courneuve, a pu tweeter : « Quand un martyr égorge une femme et poignarde une autre là ça fait du bruit. Terrorisme, du sang, civilisation, bla bla bla … Par contre que le terrorisme patriarcal nous tue  tous les 2 jours, on l’entend moins votre grande gueule. » visiblement elle n’a pas remarqué que son « martyr » se revendique d’une idéologie passablement patriarcale ! et Zoé Desbureaux, suppléante du député François Ruffin (« France Insoumise ») a jugé bon de répondre : « soutien total à Sonia Nour qui subit les pressions de la fachospère et de la gauche cassoulet ».

Suite : La raison et la force
Précédent : Les phases du djihad

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :