signes de radicalisation

Sur http://www.mairesdemeuse.com/  on trouve une liste des signes pouvant indiquer une radicalisation islamiste. La classification vaut ce qu’elle vaut, et l’étiquetage signal faible ou signal fort est hautement discutable, d’autant que certains de ces signaux caractérisent des comportements asociaux ou sectaires. Un seul indice n’a pas de sens, c’est une liste qui peut constituer un faisceau d’indices démontrant la radicalité.

Ruptures

  • Comportement de rupture avec l’environnement habituel
    • Signaux forts
      • Rejet brutal des habitudes quotidiennes
      • Rupture avec les proches
        • Eloignement de ses proches
        • Rejet de toute forme de convivialité familiale
        • Rupture avec les anciens amis
        • Absences prolongées et inexpliquées du domicile
      • Modification des centres d’intérêts
      • Clivage exacerbé entre les hommes et les femmes
      • Attitude discriminatoire vis-à-vis des femmes
      • Intérêt soudain pour les armes
      • Pratique intensive du sport de combat
    • Signaux faibles
      • Rupture avec l’école
        • Contestations répétées d’enseignements : histoire (shoa), biologie (théorie de l’évolution), éducation civique (loi humaine)
        • Multiplication des absences
        • Abandon des activités périscolaires
        • Déscolarisation soudaine.
      • Modification des humeurs, exaltation, fuite dans l’imaginaire et la virtualité, perte des affects, indifférence
      • Privations de soins conventionnels, manque d’hygiène important, négligence extrême quant aux conditions de vie et de santé
      • Investissement financier exorbitant dans un domaine exclusif
      • Financement d’activités humanitaires, caritatives, et de bienfaisance sollicité ou réalisé à destination de populations présentées comme victimes d’exactions
      • Privation de sommeil et de repos
      • Incitation à un régime alimentaire particulier
  • Changement d’apparence physique et vestimentaire
    • Signal fort
      • Passage à des signaux de religiosité forts
        • Changements physiques : barbe, zabiba (hypersteratose sur le front)
        • Changement vestimentaires : voile, djelaba
        • Changement alimentaires : vin, porc, halal
  • Pratique religieuse hyper ritualisée
    • Signaux forts
      • Participation à des groupes de prières et cercles de réflexion radicaux ou conférences religieuses de prédicateurs islamistes
      • Agressivité ou hostilité pour un motif religieux
    • Signaux faibles
      • Interdits alimentaires et obligation vestimentaires étendus à l’entourage
      • Changement de décoration au domicile habituel (réorganisation ascétique de la chambre, retrait des photos et de toute représentation humaine)
      • Mimétisme culturel et religieux
      • Obsession autour des rituels

Environnement personnel de l’individu

  • Image paternelle et/ou parentale défaillante voire dégradée
    • Signaux faibles
      • Image paternelle et parentale défaillante voire dégradée
        • Environnement familial fragilisé
        • Absence ou rejet du père
        • Placement dans des centres de protection de l’enfance ou famille d’accueil
      • Rupture avec la famille
        • Limitation de la communication avec les proches
        • Tentatives de fugue
  • Environnement familial fragilisé
    • Signal fort
      • Immersion dans une famille radicalisée
    • Signaux faibles
      • Traumatismes personnels ou dont l’individu a été témoin
      • Violences, incestes
      • Agressions sexuelles
      • Suivi psychiatrique de l’un des parents
  • Environnement social
    • Signaux faibles
      • Fragilité sociale
      • Difficulté d’intégration
  • Traits de personnalité
    • Signal fort
      • Dépendance (à une personne, un groupe, à des sites internet)
    • Signaux faibles
      • Immaturité, instabilité, fragilités narcissiques, intolérance à la frustration, pauvreté voire absence d’affects, hypersensibilité
      • Haine de soi, rejet de sa propre personne, déplacement de la haine de soi sur autrui
      • Dogmatisme, refus du compromis
      • Quête personnelle de réparation et de reconnaissance avec soit une sensibilité particulière pour l’humanitaire (filles en particulier) soit des aspirations guerrières ou chevaleresque (garçons leur permettant d’exprimer leurs pulsions agressives)
      • Antécédents psychiatriques et troubles du comportement ayant pu conduire à un suivi psycho-social ou à une hospitalisation
      • Recherche d’affection
      • Recherche de reconnaissance, valorisation
      • Revendication à être vu, remarqué, provocation
      • Anesthésie affective et insensibilité
      • Imperméabilité aux critiques ou à tout avis autre
      • Multiplication des tensions ou des conflits avec autrui.
  • Réseaux relationnels
    • Signal fort
      • Contact avec des réseaux réputés pour leur radicalisme
      • Socialisation réduite aux réseaux sociaux
      • Adhésion à des discours extrémistes sur ces réseaux.

Théories et discours

    • Théories complotistes et conspirationnistes
      • Signaux forts
        • Allusion à la fin des temps, à la fin du monde, à l’apocalypse
        • Développement d’une vision paranoïaque du monde (discours binaire et manichéen)
        • Double discours, admiration, vénération des terroristes…
      • Signaux faibles
        • Appréhension complotiste et conspirationniste, antisémite, apocalyptique de la société.
        • Allusion à un complot judéo-maçonnique
    • Changements de comportements identitaires
      • Signaux forts
        • Menace de l’Etat français
        • Soutien aux djihadistes
        • Discours antisémites
        • Dénonciation de façon véhémente de ceux qui ne partagent pas leur foi (les autres musulmans, les personnes d’autres confessions ou sans confessions)
        • Totalitarisme
        • Absence d’expression autonome, auto-récitation, discours instrumentalisé
        • Distinction entre les bons et les mauvais musulmans (impis, takfir…)
      • Signaux faibles
        • Propos asociaux virulents ou violents
        • Rejet ou remise en cause de l’autorité (parents, éducateurs, professeurs, … )
        • Rejet des différentes formes de la vie en collectivité, repli sur soi, mutisme.
        • Contestation du système démocratique
          • Condamnation de la société occidentale concernant son organisation, ses valeurs, ses pratiques (impérialisme, consumérisme, immoralisme, mariage homo, théorie du genre, …)
          • Critique de l’Etat français
        • Changement de vocabulaire et de sémantique employés
        • Discours stéréotypé
  • Prosélytisme
    • Signaux forts
      • Activité prosélyte en vue de radicaliser son entourage voire d’un recrutement
      • Incitation au départ vers la Syrie (Hijra : retour en terre d’islam) voire à l’action violente
      • Conversion tenue secrète vis-à-vis des parents pour les mineurs
    • Signaux faibles
      • Prosélytisme à l’école
      • Intérêt soudain pour telle religion ou telle idéologie, manifestement excessif et exclusif.
      • Conversion soudaine

Techniques

  • Usage des réseaux virtuels ou humains
    • Signaux forts
      • Changements réguliers de puces téléphoniques
      • Fréquentation de sites internet et des réseaux sociaux à caractère radical ou extrémiste
      • Fréquentation de lieux de culte ou tout autre lieux défavorablement connus pour des tendances radicales exprimées ou sous-jacentes, ou de personnes défavorablement inscrites dans un parcours radical, criminel ou terroriste
    • Signaux faibles
      • Comptes facebook ouverts sous de nouvelles identités (double facebook)
      • Communications compulsives par sms, courriels, tweets
      • Utilisation du téléphone et d’internet de manière excessive et intense (de jour comme de nuit)
  • Stratégies de dissimulation / duplicité
    • Signaux forts
      • Découverte de cartes d’itinéraire et brochures de voyage vers la Turquie et Syrie
      • Historique de consultations de sites internet radicaux
      • Recours à des itinéraires de sécurité afin de déjouer une éventuelle surveillance
    • Signaux faibles
      • Voyages touristiques ou projets humanitaires en Turquie
      • Pratique du double discours

Judiciaire

    • Condamnation pénale et incarcération
      • Signaux forts
        • Condamnation pour des faits de terrorisme
        • Incarcération pour des faits de terrorisme
    • Antécédents
      • Signaux forts
        • Signalement de la cellule renseignement de la DISP ou de la DAP
        • Signalement des services partenaires du renseignement
        • Signalement d’autres services (SPIP, médical, éducation nationale…)
        • Classé DPS (détenu particulièrement signalé) ou a été classé DPS
        • Antécédents de violence graves aux personnes
        • Séjour dans un pays cible d’un djihad guerrier (Afghanistan, Mali, Syrie…)
    • Commission de certaines infractions
      • Signal faible
        • Délits d’appropriation (acquisition de moyens pour partir en zone de conflit)
    • Comportement en détention
      • Signaux faibles
        • Nie les faits objet de la condamnation ou de la prévention
        • Conteste l’incarcération
        • Influence ou tentative d’influence des autres détenus
        • Pratique intensive du sport
        • Incident lors des parloirs pour un motif religieux (port du voile intégral, refus de se soumettre aux mesures de contrôle…)

    .

Suite : Preuves
Précédent : Numérologie

%d blogueurs aiment cette page :